Maladie de Horton – Généralités

La Maladie de Horton ou « artérite à cellules géantes » (artérite temporale)

Les symptômes courants de la maladie de Horton sont des maux de tête, une sensibilité sur un ou deux côtés du front et une faiblesse générale. Les autres symptômes qui peuvent survenir incluent des douleurs dans les muscles de la mâchoire pendant la mastication et une perte de la vision. Les personnes atteintes de la maladie de Horton doivent suivre un traitement par corticoïdes et ce rapidement. Le traitement vise à prévenir des complications graves comme la cécité qui peut se produire peu de temps après le début de la maladie.

Qu’est-ce que la maladie de Horton ?

L’artérite à cellules géantes (ACG) ou maladie de Horton est une maladie qui provoque une inflammation à l’intérieur de certaines artères (vaisseaux sanguins). Les «cellules géantes» sont des cellules anormales qui se développent dans la paroi des artères sujettes à l’inflammation. Les artères fréquemment touchées sont celles qui sont au niveau de la tête et du cou. L’une des artères qui est communément touchée est l’artère temporale (l’artère temporale se trouve de chaque côté de la tête, de chaque côté du front). Par conséquent, on peut parler d’artérite temporale. Plusieurs artères peuvent être affectées au même moment.

L’ACG est rare et touche principalement les personnes âgées de plus de 60 ans. Elle concerne rarement les personnes âgées de moins de 50 ans. Les femmes sont plus souvent touchées que les hommes. La cause n’est pas connue à ce jour.

Quelles sont les complications possibles de la maladie de Horton?

Les complications sont beaucoup moins susceptibles de se produire si le traitement est commencé dès le début des symptômes.

Les complications possibles sont les suivantes:

- Cécité d’un œil ou les deux

- L’inflammation d’une artère peut gêner l’approvisionnement en sang de l’artère qui peut se bloquer. Les artères les plus couramment touchées sont les petites liées à l’œil. Si l’une de ces artères se bloque, cela peut causer de graves problèmes visuels permanents comme une cécité. La perte totale ou partielle de la vision peut survenir chez 1 personne sur 5 dont l’ACG n’est pas traitée. Une fois que la vision est perdue, il y a peu de chances de la retrouver, même avec un traitement. Par conséquent, le traitement vise à prévenir la perte de vision ou, si la perte de vision a eu lieu dans un œil, d’éviter la perte de l’autre œil. Cependant, même avec un traitement, une perte de vision se produit chez 1 cas sur 20.